Le Kéfir, un formidable allié pour votre santé

Votre corps ici ou là, par une douleur ou une rougeur, s’exprime de temps à autre sans que vous y compreniez grand-chose. Et si ce signe ou parfois ces signes étaient présents pour vous évoquer un message plus complexe et plus global ? La naturopathie aide justement à essayer de mieux décoder ces messages qui arrivent au gré de la vie et des événements.

L’écosystème intestinal est un des acteurs primordiaux de notre bonne santé et sa défaillance peut avoir des conséquences sur le système nerveux, la peau, les articulations, les organes… ainsi que sur votre système immunitaire.

Cet écosystème est composé de 3 acteurs fonctionnant les uns avec les autres tout comme les Trois Mousquetaires :

  • le système immunitaire intestinal,
  • la muqueuse intestinale
  • le microbiote intestinal avec ses milliards de bactéries dont les probiotiques.

Qu’est-ce que les probiotiques ?

En allant à la racine grecque de ce mot, nous obtenons « pro » et « biotikos » littéralement traduit par « en faveur de ce qui appartient à la vie ». Il s’agit de micro-organismes, de levures, de champignons non pathogènes ou de bactéries vivantes, présents dans les produits fermentés de manière naturelle et qui produisent un bénéfice pour la santé de l’hôte une fois ingurgités.

Les probiotiques sont considérés comme efficaces si leur nombre est élevé, s’ils ont une bonne résistance à l’acidité gastrique ainsi qu’aux sels biliaires et s’il y a présence de prébiotiques (fibres) apportés par notre alimentation pour les nourrir. Notons quelques exemples d’aliments fermentés : la choucroute, les yaourts, les légumes lacto-fermentés, le kéfir de lait ou de fruit, le tempeh, le miso…

Les bienfaits des probiotiques

L’apport de ces « bonnes » bactéries permet de maintenir un équilibre avec les bactéries dites « pathogènes » et ainsi conserver l’homéostasie du système intestinal.

La consommation de probiotiques :

  • favorise une meilleure digestion ;
  • stimule l’immunité ;
  • régule le transit ;
  • augmente la production d’acides gras à chaîne courte comme le butyrate, le propionate et l’acétate ;
  • améliore le syndrome du côlon irritable (ou SCI ou SII) ;
  • optimise la synthèse de certaines vitamines notamment B et K ;
  • lutte contre les infections à l’Helicobacter Pylori ;
  • augmente les fonctions « barrière » de la muqueuse intestinale ;
  • aide à accompagner une perte de poids ;
  • diminue le seuil allergique ;
  • améliore certains états neuropsychologiques ;
  • etc …

Ils existent différentes souches de probiotiques (composées de bactéries différentes) qui auront un impact différent sur l’organisme. A noter également que chaque individu possède sa propre flore composée de multiples bactéries, dominantes et sous-dominantes, ce qui implique qu’une souche fonctionnant bien chez une personne donnée ne fonctionnera pas forcément chez une autre. Les bactéries propres à chacun trouvent abri dans l’appendice et en cas d’éradication temporaire dans l’intestin (par une gastro-entérite par exemple), permet leur repeuplement.

Une flore à rude épreuve

Plus ou moins quotidiennement, nous sommes confrontés à des éléments qui viennent perturber notre flore intestinale, détruire les familles de « bonnes » bactéries et/ou favoriser la croissance de celles « pathogènes ».

  • Le stress tout d’abord, aussi bénéfique qu’il soit à court terme et à petite dose de temps en temps, de manière récurrente et répétée, sera dommageable pour notre organisme.
  • La prise d’antibiotiques va permettre l’élimination d’agents pathogènes mais par là même de la flore favorable. La régénération peut alors prendre plusieurs semaines, période pendant laquelle une fragilité peut exister.
  • Le chlore présent dans l’eau du robinet, utilisé pour la traiter a un impact non négligeable sur la qualité de la flore tout comme les contraceptifs oraux à forte dose d’œstrogènes.
  • Le sucre aujourd’hui est présent partout dans les produits industriels ou transformés et prend différentes appellations : sucre inverti, sirop de glucose-fructose, maltodextrine, caramel, sirop de maïs, de malt ou de riz… Il va jouer un rôle prépondérant dans la prolifération de bactéries dites « pathogènes » et souvent responsables de dysbiose intestinale (déséquilibre).
  • A cela vont s’ajouter les édulcorants et additifs de synthèse fragilisant un peu plus la barrière intestinale ainsi que la flore.
  • Les matières grasses de mauvaise qualité très présentes dans la nourriture occidentale et en excès sont aussi des perturbateurs de cet équilibre.
  • Les polluants que sont les pesticides ou les métaux lourds auront également un impact sur le bien-être intestinal et leur consommation sera à surveiller.

Pourquoi suivre une cure de probiotiques accompagnée de conseils avisés ?

Vous l’aurez compris notre rythme de vie actuel, partagé entre le travail, la famille et le peu de temps qu’il nous reste pour le repos indispensable et les loisirs, nous pousse à aller toujours plus vite, sans forcément prêter attention à notre alimentation, notre niveau de stress, notre organisme et à notre microbiote.

Pourtant bon nombre de déséquilibres et de pathologies trouvent aujourd’hui leur source dans cet intestin bien trop souvent malmené. L’organisme subit des attaques permanentes et les gère plutôt efficacement. Sur le long terme ou lors d’accidents de parcours de vie, il peut avoir besoin d’aide. D’ailleurs il est peut être en ce moment même en train de vous le demander par quelques signes ici ou là. 

Une cure de probiotiques trouvera alors tout son intérêt à certaines périodes de l’année ou à certaines périodes de la vie. Savoir s’écouter, s’arrêter un temps pour reprendre l’énergie nécessaire à la bonne « auto-réparation » de son organisme est indispensable. Parfois un petit coup de pouce peut être salvateur et un accompagnement personnalisé en naturopathie utile. Un aménagement de vos habitudes de vie et alimentaires en parallèle, ne sera que bénéfique à cette prise de probiotiques puisqu’en plus d’agir localement, nous aurons la possibilité de travailler ensemble d’une manière plus globale, de manière holistique pour une amélioration de votre santé. 

La naturopathie vous aidera dans cette quête en permettant de mieux vous écouter, gérer votre stress au quotidien, choisir les bons aliments et les bonnes associations alimentaires, tout en ayant un esprit durable pour vous comme pour notre Planète.

Cet article à été rédigé par Arnaud Huiban, Naturopathe – Conseil en alimentation à la Rochelle


Pour en savoir plus sur Arnaud

Articles similaires sélectionnés à la main

3 4 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nolwenn
Nolwenn
7 mois il y a

Bonjour,
Si j’ai bien compris, les probiotiques sont contenus dans les grains de kéfir, que l’on retire avant consommation. Y a t-il des études ou des analyses montrant la quantité de levures présentes dans la boisson elle-même ? Autrement dit, la quantité de probiotiques que l’on consomme réellement ?
Je vous remercie par avance.
Nolwenn

Nicolas
7 mois il y a
Répondre à  Nolwenn

Bonjour Nolwenn,
Les probiotiques sont en effet contenus dans les grains et se diffusent ensuite dans la boisson pendant la fermentation.
Chez Symbiose nous travaillons à mesurer cette quantité avec un organisme prestigieux.
Nous aurons des informations à ce sujet pour les grains Symbiose très bientôt !

Schmalenbach Christine
Schmalenbach Christine
5 mois il y a

Bonjour Nicolas, je viens de connaître, préparer et goûter le Kéfir et je suis très contente.
Je trouve formidable qu’il y a une
communauté autour du Kéfir et que vous répondez à des moindre
problèmes. Cela nous change des échanges , pas toujours réjouissants.
Merci et bonne continuation.
Chris

Nicolas
4 mois il y a

Bonjour Christine,
Merci beaucoup pour votre message

Brigitte Tesson
Brigitte Tesson
3 mois il y a

Bonjour Nicolas, je suis rendue à ma 5eme production, le début un peu chaotique surtout la F2 que je mettais directement au réfrigérateur, maintenant tout est parfait avec toutes vos explications 👍🏿
Je viens de donner 60gr à ma soeur et bientôt les suivants à mon frère ect ect
Je vous remercie infiniment.
Est il possible de mettre des fruits frais (framboises) pour la F1?
Cordialement

Brigitte Tesson
Brigitte Tesson
3 mois il y a
Répondre à  Brigitte Tesson

Re bonjour, sinon j’ai un dépôt blanchâtre au fond de ma bouteille, il faut l’utiliser ou pas .

Nicolas
3 mois il y a
Répondre à  Brigitte Tesson

Il faut le boire !! ce sont les probiotiques et les levures.

Martine
Martine
25 jours il y a

Bonjour Nicolas,
Cela fait plus d’un mois que je produis mon kéfir à partir de vos grains. Je suis régulièrement les différents messages et en poste également.
Maintenant je fais découvrir le kéfir et la communauté autour du kéfir à mes proches, mes amies, mon voisinage etc. Je donne les grains et oriente vers votre site pour découvrir vos produits, recette, conseils, les échanges question/réponse/témoignages.
Je vous remercie infiniment
Martine

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00