Comment conserver vos grains de kéfir ?

Que ce soit pour avoir un stock de sécurité, mettre en pause sa production pendant une période ou faire un don de grains à ses amis, vous serez tous amené un jour ou l’autre à conserver vos grains de kéfirs.

Je vais vous présenter les trois principales techniques pour conserver vos grains de kéfir. Selon moi toutes ne se valent pas, comme vous pourrez le lire dans la suite de cet article, mais je vous laisse juger par vous-même.

Conserver vos grains de kéfir au frais : la solution à privilégier

Les grains de kéfir sont composés de levures et de bonnes bactéries (appelées probiotiques) et, tout comme les marmottes en hiver, elles entrent en dormance en-dessous de 4°C.

La technique est la suivante :

  • Utiliser toujours des grains de kéfir frais, issus d’une production très récente.
  • Se munir d’un pot de confiture d’environ 250 g.
  • Remplir les ¾ du pot avec de l’eau.
  • Ajouter une cuillère à soupe de sucre de canne blond (le même que vous utilisez pour votre production).
  • Ajouter environ 100 g de grains de kéfir.
    Fermer le pot de confiture et le mettre au frigo.

Vous pourrez conserver vos grains jusqu’à 6 mois si votre frigo reste à 4°C.
J’ai fait quelques tests, en changeant par exemple l’eau tous les mois, mais je n’ai relevé aucune différence, cela me paraît donc peu utile.

Après cette mise au repos de vos grains de kéfir, si vous souhaitez les réutiliser, il vous suffira tout simplement de les réveiller.

La congélation : une solution plutôt risquée

Conserver vos grains de kéfir au frais

A vrai dire, il y a peu d’intérêt car il y a plus de risque de ne pas réussir à réveiller vos grains, alors qu’en les conservant au frais, vous n’aurez aucun souci… Le seul intérêt serait si vous souhaitez congeler des dizaines de kilos de grains… pour les revendre au marché noir plus tard, qui sait ! Bref, vous l’aurez compris, je ne recommande pas cette technique !

Pour les adeptes du marché noir, c’est tout simple : vous prenez un sac de congélation, vous mettez vos grains dedans, et vous les mettez au congélateur.

Comme après une mise au repos au frais de vos grains de kéfir, si vous souhaitez les réutiliser, il vous suffira tout simplement de les réveiller (mais les chances de réussir est beaucoup plus faible).

La déshydratation : la solution de dernier recours

Cette technique est souvent utilisée pour envoyer des grains par la poste quand on sait à l’avance que les délais d’envoi seront assez longs (envoi vers l’étranger par exemple).

Il faut tout de même noter qu’avec cette méthode, le réveil des grains est souvent aléatoire.

La déshydratation est un procédé de conservation assez simple et relativement bien maîtrisable si on prend les précautions nécessaires. Il s’agit tout simplement de retirer l’eau qui est présente dans les grains. La déshydratation se fait à une température idéale se situant autour de 43°C ; elle peut prendre entre 3 et 24h selon la quantité de grains et la température choisie. Il est important de retenir qu’il ne faut jamais dépasser les 65°degrés, ce qui tuerait à coup sûr tous vos grains.

Pour déshydrater vos grains : vous avez la possibilité d’acheter une machine de déshydratation (à quelques dizaines d’euros), mais sinon je vous propose deux autres options sans frais (certes un peu aléatoires, mais elles ont le mérite d’exister !) :

  • À l’air libre
    • Avantage : gratuit en énergie
    • Inconvénients : cela peut être très long…!
  • Le four
  • Avantages : vous maîtrisez la température (si votre four accepte les températures basses :40°C) ; c’est moins long que le soleil
  • Inconvénient : la facture d’électricité

A noter toutefois qu’avec ces techniques, un peu approximatives, le risque est de ne pas pouvoir réussir à réveiller vos grains…

4 1 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00